More is less

12/01/2015

Paul Bismuth Al-Qatari

Invité à RTL, Nicolas Sarkozy a dit : "Si j’avais des preuves que le Qatar finançait le terrorisme, on reverrait les choses". Qui s’exprime ainsi, l’ancien Président de la République, le conseiller du Qatar ou le président de l’UMP ?

Sarkozy qatari

Interrogé aujourd'hui sur RTL, à propos de la banderole des supporters du SC Bastia, accusant le Qatar de financer le terrorisme, Nicolas Sarkozy a répondu sans vergogne :

"Le Qatar est un pays ami de la France. Pas depuis moi, .... Vous croyez, que François Mitterrand, Jacques Chirac, moi-même hier, François Hollande aujourd'hui, on aurait cette politique d'amitié avec le Qatar si nous pensions que le Qatar, c'était uniquement le financeur du terrorisme ?

Étonnant ce lapsus, voulait-il dire que le Qatar finance bien le terrorisme, mais finance aussi autre chose ? Il est vrai que celui qui s'exprime ainsi en sa qualité d'ancien Président de la République, était le mois dernier à Doha, pour délivrer des conseils d'investissement en Europe et en France, et que cette prestation était loin d'être gratuite.

Le problème c'est que la DRM (direction du renseignement militaire) a établi une longue liste des mouvements terroristes financés grassement par le Qatar. (Cf Le Canard Enchainé de juin 2012). Le Qatar finance aussi ouvertement les mouvements islamistes liés aux Frères Musulmans. Le Département d'État américain a aussi rendu des rapports sur le financement de mouvements djihadistes d'Irak et de Syrie par le Qatar.

Question :

Lorsque Nicolas Sarkozy balaie d'un revers de manche toutes les accusations contre le Qatar, est-ce :

N'y-a-t-il pas là un grave problème de conflit d'intérêt ?

De source non officielle, au soir de la fameuse marche républicaine, Paul Bismuth al-Qatari, a invité quelques personnalités « amies » pour fêter la liquidation de l’héritage de mai 68. Parmi les invités il y aurait eu David Cameron (RU), Ahmet Davutoglu (Turquie), Viktor Orban (Hongrie), Mariano Rajoy (Espagne) et naturellement Cheikh Tamin Ben Hamad al-Thani (Qatar).

D’aucuns signalent le passage de Tarik Ramadan alias micro-zizi.

Vrai ou faux ? Pour le savoir, il suffirait que des journalistes posent la question à l’intéressé.

Lecture : Une France sous influence de Vanessa Ratignier avec Pierre Péan, chez Fayard.


Réalisé avec Qlam - LGPL