15 aout 2019

ici.radio-canada : l'art de se tirer une balle dans le pied

Aussi incroyable que cela puisse paraitre ici.radio-canada a supprimé son flux public qui était utilisé par les radios internet. Allez y comprendre quelque chose.

Un brin de technique

Les moyens de diffusion de la radio sont variés.

Les ondes hertziennes

C'est le canal historique. Les ondes courtes vont loin et les grandes ondes offrent une meilleure qualité. La modulation de fréquence améliore grandement cette qualité. La réception se fait sur un poste radio ordinaire.

La radio numérique terrestre

Elle s'apparente à la catégorie précédente, mais le signal n'est pas modulé. Il est codé numériquement. Meilleure qualité et plus de stations. Cette technologie est éternellement balbutiante.

La radio sur la web

On va sur la page web de la station et on clique sur le bouton du direct.

Les flux radio

Un peu comme la précédente. Cette fois le lecteur n'est pas sur le serveur mais sur l'ordinateur client. Par exemple sous linux pour écouter France Culture :

$ mpc add http://direct.franceculture.fr/live/franceculture-midfi.mp3
$ mpc play

ou encore

$ mplayer http://direct.franceculture.fr/live/franceculture-midfi.mp3

C'est cette technique qui est utilisée sur les postes radio internet. Nul besoin de navigateur (Les quebécois disent fureteur).

C'est cette technologie qui nous intéressera dans cet article

Les balados

C'est ainsi que nos amis québécois nomment le différé, nous autres, nous employons un anglicisme impropre : podcast. C'est une variante du flux radio, sauf que le lien ne porte pas sur le direct, mais sur une émission enregistrée. Habituellement, les stations fournissent un agrégat xml dans lequel on pioche.

Avant le CETA

Jusqu'à il y a peu, on pouvait écouter en France et partout dans le monde Ici Radio Canada première sur une radio internet. Cette station diffusait d'excellentes émissions comme medium large de Catherine Perrin, aujourd'hui l'histoire de Jacques Beauchamp, les années lumières de France Bélanger, les émissions politiques de Michel C. Auger, les «congestions» de Yves Desautel, la météo galciale façon Eve...

Hasard du calendrier, ça c'était avant l'adoption du CETA par le parlement français. Je ne savais pas quoi penser de ce machin, maintenant je suis résolument contre.

Quelle mouche les a piqué ?

À ma connaissance, c'est la seule radio nationale qui se prive de ce moyen de diffusion. Pourquoi ? Mystère. Les synapses torturées sont impénétrables. Prenez le cas de cet abruti de Trump. Il en veut à la terre entière. On peut imaginer que dans son délire il croit que le monde grouille d'ennemis. Alors que Ici Radio Canada en coupant le flux, renonce à une partie de ses auditeurs. C'est ballot.

Réponse de l'assistance technique

«Les flux de ICI Première sont maintenant diffusés à l'aide d'un nouveau protocole, appelé HLS.

Ces liens ne sont pas partagés publiquement.

Vous pouvez en tout temps utiliser l'app ICI Première, ou visiter le ici.radio-canada.ca pour écouter la radio en direct.»

Bravo les gars et les filles de m'apprendre que je peux aller sur votre site et cliquer sur le petit bouton triangulaire.

D'abord, techniquement parlant, le protocole HLS est un flux comme les autres. Il a même été inventé pour braver les pare-feux.

Toujours sur un plan strictement technique, essayez de nourrir un lecteur de media avec «l'app» propriétaire ou avec la petite icone en forme de triangle. Très drole.

Le nœud de la question c'est que ce flux n'est plus public.

Adieu Quebec

Àdieu Catherine, je t'aimais bien
Adieu Catherine, je t'aimais bien tu sais
On a chanté les même vins
On a chanté les mêmes chagrins
Peut-être pas les mêmes filles
Adieu Catherine, je ne vais pas en mourir

Adieu Michel C. Auger
Adieu Michel, je t'aimais bien, aussi
On n'étais pas du même bord
On n'étais pas du même chemin
Mais on cherchait le même port
Adieu Michel, je ne vais pas en mourir

J'aimais bien vous écouter dans mon lit, avant de m'endormir. Vous qui êtes aux antipodes et qui nous ressemblez tant. Fort heureusement, lorqu'on me mettra dans le trou je n'aurai pas à regretter la tournure que prend notre terre.

Je veux qu'on rie, je veux qu'on danse
Je veux qu'on s'amuse comme des fous
Je veux qu'on rie, je veux qu'on danse
Quand c'est qu'on me mettra dans le trou

Que le bon Jacques me le pardonne

N.B. J'essaye, conformément à la nouvelle orthographe, d'omettre les accents circonflexes sur les i et les o.

P.S. Ci-dessous mes échanges de courriel avec l'assistance technique de Ici Radio Canada.

Assistance technique (Assistance technique de Radio-Canada)

14 août 16:54 EDT

Bonjour,

Les flux de ICI Première sont maintenant diffusés à l'aide d'un nouveau protocole, appelé HLS.

Ces liens ne sont pas partagés publiquement.

Vous pouvez en tout temps utiliser l'app ICI Première, ou visiter le ici.radio-canada.ca pour écouter la radio en direct.

Toutes nos excuses pour les inconvénients.

Nous restons disponibles pour répondre à vos questions et vous assister.

Bonne journée!

Moi, le grognon

14 août 14:14 EDT

Bonjour,

J'habite en France et jusque là j'écoutais radio canada première sur un radio réveil internet. Depuis quelques semaines je ne peux plus, mais je continue à écouter les autres radios. Je suppose que leur serveur a perdu le lien de la votre. Pour continuer à vous écouter j'envisage de fabriquer ma propre radio internet*. Pour cela il me faudrait l'adresse du flux du direct de la radio. Par exemple celle de France Culture est :

https://clicktime.symantec.com/36Ey6QvvrZodAiNFrhGLhDE7Vc?u=http%3A%2F%2Fdirect.franceculture.fr%2Flive%2Ffranceculture-midfi.mp3

Pouvez-vous m'indiquer celui de Radio Canada Première ?

Merci d'avance et bien à vous.


Réalisé avec Qlam - LGPL